Hack Money

Notes journalistiques sur l'actu éco/tech

Dans les bas-fonds du web, Google et la précarité

La loi oblige Google a supprimer en moins de 24h tout contenu illicite et sensible qu’un utilisateur tenterait de stocker sur l’un de ses services (Picassa, Document, Blogger…). Pour ce sale boulot, le géant de la recherche a recours à des vacataires chargés de traquer le pire de l’Internet : pédo-pornographie, bestialité, scènes de mutilation sont leurs lots quotidiens. Buzzfeed a retrouvé une de ses petites-mains de Google et publie son témoignage. Chaque jour, pendant un an, cet homme a répertorié 15 000 images, toutes plus trashs les unes que les autres. Afin de les éloigner de nos clicks.

Son immersion dans les bas-fonds de l’Internet n’a pas été sans conséquences sur son moral. Perturbé par tant de visions d’horreur, l’homme assimilait à une agression la moindre image montrant un père avec sa petite fille. Google lui a payé une première thérapie. Mais à la fin de son contrat, il s’est retrouvé seul avec ses démons et la déception de ne même pas être embauché définitivement par l’entreprise.

L’homme dit connaître beaucoup d’ex-employés de Google qui pourraient raconter la même histoire. Un autre de ses collègues était le « spécialiste » des vidéos de décapitation postées par le groupe terroriste Al-Qaida. Extrait : « Google ne l’a pas embauché. […] Son responsable a appelé les recruteurs et demandé si ils avaient une idée du boulot que ce gars faisait. Ils n’en savaient rien. Si tu es vacataire , tu es juste un nom et un service. »

Florian Dèbes

crédit photo :Stuck in Customs via photo pin cc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 25 août 2012 par , et est taguée , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et recevoir des notifications de nouveaux articles par mail.

Dernier tweet

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :