Hack Money

Notes journalistiques sur l'actu éco/tech

La bulle Internet, la suite… (T3 2012)

Petit tour d’horizon de la santé financière des firmes high-tech au 3ème trimestre 2012 : Apple et Samsung grossissent encore, Facebook et Yahoo! sortent la tête de l’eau et Zynga continu sa chute. Toutes les évolutions sont exprimées par rapport au 3ème trimestre 2011.

Apple

Chiffre d’affaires : 36 milliards de $ (+ 27 %)

Résultat net : 8,2 milliards de $ (+ 24%)

Malgré de toujours très bons résultats, la firme à la pomme déçoit les analystespour la période qui s’apparente à son quatrième trimestre fiscal. Malgré un nombre accru de nouveaux produits disponibles ces dernières semaines, l’entreprise californienne n’a pas atteint les objectifs espérés : le bénéfice net par action ne dépasse pas 8,67 $ (au lieu de 8,75 $ attendu).

Microsoft

Chiffre d’affaires : 16,01 milliards de $ (– 8 %)

Résultat net : 4,47 milliards de $ (– 22 %)

Il est temps que Windows 8 arrive. Le système d’exploitation développé par Microsoft veut réconcilier ordinateurs et tablettes tactiles. La firme de Redmond en aura bien besoin pour réussir la métamorphose de son modèle économique. Pour l’instant, faute d’avoir saisi les opportunités du marché des tablettes, l’éditeur souffre de la baisse des ventes de pc dans le monde.

Amazon

Chiffre d’affaires : 13,8 milliards de $ (+ 27 %)

Résultat net : – 274 millions de $ (– 500 %)

Touché par une baisse de ses ventes en Europe, due au ralentissement économique, le leader mondial de la vente en ligne dépite les observateurs, qui s’attendaient à un meilleur chiffre d’affaires. Plus que jamais constructeur, le groupe n’est pas revenu sur sa stratégie de conquête du marché des tablettes tactiles : Amazon prend beaucoup de risques en proposant sa gamme Kindle à un prix proche du seuil de rentabilité, espérant attirer de nouveaux clients sur son magasin d’applications en ligne.

Google

Chiffre d’affaires : 11,3 milliards de $ (+ 18;6 %)

Résultat net : 2,18 millions de $ (-20 %)

Plombé par l’acquisition de Motorola pour 12,5 milliards de $, Google vit son premier faux-pas en bourse. Plus inquiétant encore, des analystes constatent que le prix moyen du clic (qui détermine le montant que les annonceurs versent à Google) a chuté de 15 % en un an. Ces derniers se soucient de voir la firme de Mountain View sans réaction face aux nouveaux usages en mobilité d’Internet qui impactent le marché de la publicité en ligne.

Samsung

Chiffre d’affaires : 5,96 milliard de $ (+ 91 %)

Résultat net : 482 millions de $ (+ 26 %)

Pour la quatrième fois en un an, le constructeur sud-coréen bat son record trimestriel de bénéfice net. Leader de la vente de vente de smartphones dans le monde (31,3 % de part de marché), Samsung tire aussi profit de la vente d’écrans pour tablettes tactiles et télévisions haut de gamme. En revanche, son activité sur le marché des semi-conducteurs patine en raison d’un excès d’offre.

Facebook

Chiffre d’affaires : 1,26 milliard de $ (+ 32 %)

Résultat net : – 59 millions de $ (– 127 %)

Après sa décevante introduction en bourse, le réseau social est en passe de rassurer ses investisseurs. Lors de la présentation des résultats trimestriel, son fondateur, Mark Zuckerberg, a annoncé que Facebook tirait désormais 14 % de ses revenus publicitaires depuis des applications mobiles. Exactement ce que voulait entendre les analystes qui notaient que Facebook ne savait pas monétiser son audience exceptionnelle, notamment via les smartphones.

Yahoo!

Chiffre d’affaires : 1,09 milliard de $ ( + 2 %)

Résultat net : 3,16 milliards de $ (+ 1100 %)

Ces résultats époustouflants s’expliquent en grande partie par le gain de 2,8 milliards de $ pour la vente de la moitié de la participation de Yahoo! dans le site de vente en ligne Alibaba. En excluant les revenus de cette cession, le résultat opérationnel du groupe est de 177 millions de $. La nouvelle dirigeante, Marissa Mayer, a profité de cette publication de résultats pour préciser sa stratégie : pour elle, Yahoo! n’est plus un groupe média mais une entreprise technologique, en quête d’innovations.

Zynga

Chiffre d’affaires : 316 millions de $ (+ 3 %)

Résultat net : – 52,7 millions de $ (– 500 %)

En moins d’un an, l’éditeur de jeux vidéo en ligne a perdu les trois quarts de sa valeur boursière. Très dépendant de Facebook, Zynga n’arrive pas à gagner son autonomie. Après le départ de ses ses principaux cadres, le groupe a annoncé un plan social laissant 150 salariés sur le carreau, soit 5 % de ses effectifs. Il peut malgré tout espérer profiter de la stratégie offensive de Facebook sur les smartphones pour prendre sa part du gâteau publicitaire.

Florian Dèbes

crédit photo : epicharmus via photopin cc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 28 octobre 2012 par , et est taguée , , , , , , , .

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et recevoir des notifications de nouveaux articles par mail.

Dernier tweet

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

%d blogueurs aiment cette page :